Upcoming Webinar: June 6, 2024 @ 12:30 P.M. (ET)  |  Workplace Restorations  |  Register Today!

Serious insight for serious situations.

Serious insight for serious situations.

<< Back to all posts

Stress Traumatique secondaire – Qu’est-ce que c’est et qui est à risque?

While you’re here, you may wish to attend one of our upcoming workshops:

Workplace Restorations
6 Jun at
in Online
Have you experienced disruptions in your workplace that have affected productivity, staff morale, and the overall feeling of safety – whether before or after a workplace investigation? If your team is experiencing these issues, do you know how to restore your workplace, or even where to start? Join partners Janice Rubin and Dana Campbell-Stevens as they discuss the benefits of utilizing workplace restoration as an alternate means to address conflict in the workplace.
Traduit en français par Alexandra Djagba Oli

Beaucoup d’entre vous connaissent le terme « stress traumatique secondaire » – une forme de stress qui peut survenir lorsqu’une personne entend les détails d’un traumatisme vécu par une autre personne1. Alors que le stress traumatique secondaire est plus souvent associé aux prestataires de soins de santé, tels que les travailleurs sociaux, les psychologues et les premiers intervenants, il peut affecter toute personne exposée à un traumatisme. En tant qu’enquêteur·e, vous pourriez subir un stress traumatique secondaire lorsque vous entendez les détails d’un traumatisme vécu par une autre personne au cours d’un entretien. Les deux meilleures façons de vous protéger des effets négatifs de cette exposition sont les suivantes : (1) vous familiariser avec les signes de stress traumatique secondaire; et (2) renforcer votre résilience.

Signes de stress traumatique secondaire

Les signes de stress traumatique secondaire sont variés et peuvent être très graves. Le stress traumatique secondaire est différent du stress ordinaire lié au travail, lequel s’estompe généralement lorsque la source de stress disparaît, par exemple lorsque vous terminez un rapport d’enquête. Les effets du stress traumatique secondaire ne disparaissent pas d’eux-mêmes et risquent de s’aggraver avec le temps s’ils ne sont pas traités2.

Les signes de stress traumatique secondaire varient et comprennent les sentiments et expériences suivants3 :

    • Se sentir impuissant·e;
    • Se sentir extrêmement fatigué·e;
    • Se sentir dépassé·e;
    • Se sentir désorienté.e ou confus.e;
    • Ressentir de la frustration, du cynisme, de la colère ou de l’irritabilité; et
    • Ressentir des effets physiques, tels qu’un essoufflement, une augmentation des maux de tête, des palpitations cardiaques, des difficultés à s’endormir ou des tensions musculaires.

Ignorer les signes de stress traumatique secondaire tout en luttant, simultanément, contre d’autres facteurs de stress au travail peut conduire à une forme d’épuisement professionnel appelée « fatigue de compassion ».

Signes de fatigue de compassion4

Si vous notez que vous avez l’un des signes ci-dessous, vous souffrez peut-être de fatigue de compassion :

    • Se sentir anxieux, triste, irritable, en colère, engourdi.e et/ou nerveu·x·se;
    • Une vision blasée du monde, du cynisme, de la négativité et une perte de but;
    • Maux de tête, douleurs d’estomac, épuisement et autres symptômes physiques;
    • S’isoler ou se détacher des autres;
    • Abus d’alcool ou de substances;
    • Changement des habitudes alimentaires;
    • Difficulté de concentration, de prise de décision et de mémoire;
    • Difficulté à dormir; et
    • Perte d’empathie.

Stratégies pour les enquêteur.e.s

Si vous savez que vous serez exposé aux détails d’un traumatisme lors d’entretiens dans le cadre de vos enquêtes, vous devez adopter des stratégies qui vous aideront à éviter les effets négatifs de cette exposition5.

La recherche dans ce domaine suggère que renforcer votre résilience est l’un des meilleurs moyens d’éviter les effets d’une exposition à un traumatisme. La résilience est le processus permettant de bien s’adapter face à l’adversité, à un traumatisme ou à des sources de stress importantes, y compris les facteurs de stress au travail6.

L’American Psychological Association recommande les stratégies suivantes pour renforcer la résilience:

    • Donnez la priorité à vos relations et créez une communauté. Les effets du stress traumatique secondaire peuvent vous amener à vous isoler. Pour cette raison, vous devez veiller à rester en contact avec des personnes empathiques et compréhensives et à vous impliquer dans divers intérêts, activités et relations.
    • Cultiver le bien-être. Le stress vous affecte à la fois physiquement et émotionnellement. Par conséquent, une routine régulière de soins personnels est importante pour maintenir votre santé tant physique que mentale et pour renforcer votre résilience. Des éléments liés à un mode de vie sain, tels qu’une bonne alimentation, un sommeil adéquat, une hydratation et une activité physique régulière, peuvent renforcer votre corps pour qu’il s’adapte au stress et réduire l’impact d’émotions comme l’anxiété ou la dépression sur celui-ci.
    • Pratiquez la pleine conscience. La tenue d’un journal de pleine conscience, le yoga et d’autres pratiques spirituelles comme la prière ou la méditation peuvent également vous aider à créer des liens et à raviver l’espoir, ce qui peut vous préparer à faire face à des situations qui nécessitent de faire preuve de résilience.
    • Évitez les exutoires négatifs. Bien qu’il puisse être tentant de masquer votre stress avec de l’alcool, des drogues ou en vous livrant à des activités abrutissantes, tel que passer trop de temps sur les réseaux sociaux, cette conduite est généralement contre-productive.
    • Normaliser les effets de l’exposition à un traumatisme. Il est normal d’être affecté.e par une exposition à un traumatisme, et le stress traumatique secondaire et la fatigue de compassion sont des problèmes liés au travail. Vous ne devriez pas avoir peur de discuter des effets de votre exposition à un traumatisme avec des collègues. Parler de ces effets peut également réduire le risque de stigmatisation, qui pourrait empêcher d’autres personnes de s’exprimer et de demander de l’aide8.

Quand demander de l’aide?

Prendre des mesures pour renforcer la résilience vous aidera à gérer les effets de l’exposition à un traumatisme. Connaître les signes de stress traumatique secondaire vous aidera à identifier quand vous devez rechercher l’aide d’un professionnel de la santé.

Si vous ne savez pas si vous présentez des signes de stress traumatique secondaire ou de fatigue de compassion, vous pouvez vous auto-évaluer gratuitement en utilisant l’outil Professional Quality of Life (« PROQOL »).

English version


1 Shirley Porter, « Secondary Trauma: Definition, Causes, & How to Cope » (18 mai 2022), en ligne : Choosing Therapy https://www.choosingtherapy.com/secondary-trauma/> Secondary Trauma: Definition, Causes, & How to Cope (choosingtherapy.com) [Disponible seulement en anglais]

2 « The Relationship between secondary trauma and Distress » en ligne : Champions of Wellness < https://www.championsofwellness.com/blog-the-relationship-between-secondary-trauma-and-distress/> [Disponible seulement en anglais]

3 « Compassion Fatigue and Self-care for Crisis Counselors » (3 juillet 2024), en ligne : Substance Abuse and Mental Health Services Administration <https://www.samhsa.gov/dtac/ccp-toolkit/self-care-for-crisis-counselors> [Disponible seulement en anglais]

4 « How Workplace Investigators Can Prevent Compassion Fatigue and Vicarious Trauma », en ligne : Case IQ < https://www.caseiq.com/resources/how-workplace-investigators-can-prevent-compassion-fatigue-and-vicarious-trauma/> [Disponible seulement en anglais]

5 Pour plus d’informations sur comment prendre soin de vous en tant qu’enquêteur·e, je vous invite à lire le billet de ma collègue Janice Rubin sur ce sujet important [Disponible seulement en anglais].

6 Dr. Russ Newman, « The road to resilience » (Octobre 2002) 33 American Psychological Association 9, en ligne : < https://www.apa.org/monitor/oct02/pp> [Disponible seulement en anglais]

7 « Building your resilience » (1er février 2020), en ligne : American Psychological Association <https://www.apa.org/topics/resilience/building-your-resilience> [Disponible seulement en anglais]

8 Colin James, « Towards trauma-informed legal practice: a review » (2020) 27 Psychiatry, Psychology and Law 2, en ligne : <https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7476614/#CIT0028> [Disponible seulement en anglais]


Nos services

Nous reconnaissons l’aspect humain et légal d’une situation – en vue de donner aux organisations les informations dont elles ont besoin pour devenir plus saines et plus résilientes.

Cliquez ici pour en savoir plus sur nos services.